Lewis Trondheim: le retour de Lapinot

«Le problème, c’est l’info en continu, nous dit-il. Depuis le 11 septembre 2001, les médias n’ont pas tiré la leçon de l’impact qu’ils ont sur les gens. Ils n’ont aucune barrière, aucune limite. C’est la course au scoop et même s’il n’y a rien à dire, ils vont répéter les mêmes nouvelles 50 fois l’heure, ce qui fait qu’on a l’impression qu’il y a eu 3000 attentats dans une journée plutôt qu’un seul. Ils participent à une psychose collective. J’irai même jusqu’à dire que certains médias sont coupables de complicité de terrorisme. Je dis ça et en même temps, je me moque de ceux qui le disent, donc ça contrebalance.»

Dans une réplique cinglante, le personnage de Nadia se défend de travailler pour un média trash. «Y a pas que du trash, dit-elle. Y a du people et du tendance…»

Toujours est-il que dans ces «nouvelles aventures» délicieusement absurdes, Lapinot veut faire le bien autour de lui.

...

La suite...

....

Lien source - http://www.lapresse.ca/rss/288.xml -

- Catégorie - Livres

You may also like...